Particuliers

Devenez entrepreneur
de votre vie.

Entrez

Entreprises

Entrepreneur avec vous,
Coach pour vous !

Entrez

Consultants

Développez votre puissance pour
exceller sur le terrain.

Entrez

Le Coaching en entreprise par Jean TAILLARDAT

Le mot coaching vient du français coche – cocher qui a été adopté par les anglais pour désigner une voiturette à cheval puis un bus. Dans le mot cocher il ya deux idées, celle de conduire et celle de communiquer de l’énergie. Ce mot a été ensuite repris dans le domaine sportif pour désigner le préparateur physique et mental, mais il n’existait pas en France avant la réintroduction du mot et du concept à partir d’une nouvelle mode venue des Etat-Unis. En France d’ailleurs, à part les médias, les rôles d’encadrement d’une équipe sportive restent le manager, le recruteur, l’entraîneur, le préparateur physique, le préparateur mental et les métiers du soin des athlètes.
En revanche, depuis fort longtemps des consultants accompagnent les entreprises et leurs dirigeants, depuis le conseil de direction jusqu’au conseiller de synthèse à connotation plus psychologique. Nous-mêmes préférons ces vocables à celui de coaching repris à toutes les sauces et dévoyé par les gens de marketing.

Néanmoins, puisque ce mot est à la mode, voyons ce qu’il désigne. Le coaching est une démarche d’accompagnement qui peut prendre plusieurs formes :

schema coaching

Les pratiques les plus courantes en entreprise sont le coaching individuel et le coaching d’équipes.

Coaching individuel : c’est une démarche d’accompagnement

  • d’une personne, le coaché, confrontée à une situation difficile, délicate ou nouvelle ou désirant simplement progresser dans son efficacité,
  • faisant l’objet d’un contrat tripartite entre le coach, le coaché et l’entreprise
  • qui se déroule en un certain nombre de séances, (en général de 8 à 12) d’une durée variable (en général entre 1 heure 30 et 3 heures)
  • sur plusieurs mois à raison d’une séance par semaine ou par quinzaine.

Des principes intangibles guident la démarche :

  • les trois parties conluent un contrat sur objectifs,
  • le coaché « travaille », explore, expérimente et capitalise son expérience,
  • l’entreprise accepte la confidentialité de ce qui se dit et se passe entre le coach et le coaché, à charge pour le manager de trouver le modalités d’un échange avec le coaché,
  • le coach est un révélateur de talents et de potentiels qui dispose avant tout de qualités naturelles d’excellente écoute neutre et d’empathie ainsi que de méthodes et outils pour permettre au coaché de progresser plus vite que « lâché à lui-même » ou faisant appel à une oreille amicale.

Limites de la pratique :

  • si le coaching a des points communs avec le développement personnel, il n’est jamais une psychothérapie, même si le coach dispose de solides bases de psychologie et de grilles de lecture de type psychologique
  • le coaching a de nombreux points communs avec les formations à l’efficacité personnelle bien conduites – c’est-à-dire à partir des besoins expriéms par les participants, mais il dépasse la simple formation en favorisant l’expression libre de la personnalité et des problématiques rencontrées par le coach.

Coaching d’équipe : la démarche d’accompagnement

  • s’adresse à tous les types d’équipes qui veulent réussir leurs missions (équipes de direction, équipes projets, équipes commerciales, équipes de production,…)
  • s’adjoint l’aide d’un coach pour maximiser ses résultats dans le respect de l’écologie de l’équipe
  • elle passe par un contrat entre le coach, l’entreprise et le responsable de l’équipe avec l’accord de l’équipe,
  • et se déroule selon des modalités très diverses : séminaires hors entreprise, accompa-gnement terrain, points fixes périodiques,… en fonction de la situation.

Principes intangibles :

  • les trois parties conluent un contrat sur objectifs
  • l’équipe « travaille », explore, expérimente de nouvelles voies
  • ce qui se dit et se passe au sein de l’équipe eset confidentiel
  • le coach est un préparateur mental et un entraîneur dans l’action

Limites de la pratique :

  • Le team building est la forme la plus raccourcie du coahcing d’équipe,
  • Le coaching d’équipe d’équipe n’est surtout pas une thérapie de groupe, même si l’expression des sentiments et la libération des émotions sont des MUST.

Dans tous les cas le coach est une personne d’expérience et « de vécu ». Il a nécessairement suivi une psychothérapie ou, à défaut, un cycle complet de développement personnel. Il a de bonnes connaissances de psychologie, que ce soit par un cursus universitaire ou par une fomration théorique à l’Analyse Transactionnelle. Il connaît le fonctionnement de l’entreprise et des organisations et est formé à la dynamique des groupes. Il dispose de quelques outils et grilles de lecture comme le MBTI, le TMS, le PCM. Eventuellement il est formé à la PNL. Il travaille sur objectifs et fait procéder à une évalutation régulière de la progression du « système-coaché ».